Un faux test pour Bute


Par Guillaume Legendre

Choisi par l’IBF comme aspirant obligatoire à la ceinture des super-moyens, Jesse Brinkley aura beaucoup à faire vendredi pour ravir le titre des super-moyens. Malgré que l’on essaie constamment de nous vendre les adversaires de Lucian Bute comme «de bons tests», soyons honnêtes : Brinkley a autant de chance de remporter cette victoire qu’un Beauceron unijambiste dans un concours de bottage de cul.

 

Lucian Bute / Vitoires 26 (KO 21) + Défaite 0 (KO 0) + Nul 0 = 26 rounds boxés 158 KO% 80.77

 

Au risque de sombrer dans les clichés du journalisme sportif, la seule lueur d’espoir pour ceux qui assisteront au spectacle réside dans le fait que Brinkley devrait se battre avec l’énergie du désespoir. Passablement connu aux États-Unis contrairement à ce qu’affirmait LaPresse mercredi matin, le fait le plus mémorable de la carrière de l’Américain aura malheureusement été son passage à The Contender en 2004. Mais vendredi, toutes les portes s’ouvrent à nouveau! Face à son destin, il peut sombrer dans l’oubli le plus complet ou passer à la petite histoire et espérer renflouer ses coffres avant la retraite. Or, si l’on sait que la foi déplace les montagnes, l’appât du gain en fait parfois tout autant.

La première pesée officielle aura lieu demain à 14h00 à la Cage au sport du Centre Bell. La seconde prendra place samedi matin à l’Hôtel Place d’armes du Vieux-Port. Cette règle particulière à la IBF limite les boxeurs à un excédent de 10 livres au dessus de la limite de catégorie, donc un poids maximal  de 178 livres dans ce cas-ci.

———-

On peut d’ores et déjà spéculer sur le prochain adversaire de Bute. Après ce qui sera visiblement un exercice de mise en forme pour le Roumain, les amateurs sont en droit d’espérer un adversaire digne de ce nom.

Sur RDS.CA, on parlait la semaine dernière de Dany Green ou de Joe Calzaghe. Des rumeurs insensées selon-moi puisque Green se bat maintenant chez les mi-lourds et que Cocain Joe semble trop occupé à se chercher une nouvelle femme, et ce bien loin du monde de la boxe. Gageons tout de même que ce dernier aurait donné du fil à retordre au champion IBF. Dommage !

En somme, vivement la fin du Supersix et l’arrivée de vrais adversaires.

Note de l’auteur : Par souci d’honnêteté intellectuelle, la phrase « comme un Beauceron unijambiste dans un concours de bottage de cul» est de Christopher Buckley « Like a one legged cajun in an ass kicking contest».

N’hésitez pas à me faire vos commentaires si vous êtes de la Beauce.

Bute vs Brinkley – 15 octobre 2010 – Centre Bell

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: